Accueil » Activités » 8 mars, 2012

29° Kagyu Monlam – J 8

8 mars 2012

Il y avait encore plus de monde ce matin à 5h30 sous le chapiteau du Monlam, beaucoup de laïcs avaient fait un effort spécial pour être présents à la première session de ce dernier jour, et recevoir les vœux de Sojong de Gyalwang Karmapa.
L’événement principal du jour était une offrande spéciale de longue vie pour les deux fils de cœur – yab-sey en tibétain – S.E Taï Situ Rinpoché et S.E. Gyaltsap Rinpoché.
Cf compte-rendu séparé.

Le Kagyu Monlam organise un buffet de fête.

Après la cérémonie de longue vie pour S.E. Kenting Taï Situ Rinpoché et S.E. Gyaltsap Rinpoché, un buffet a été organisé dans la salle du temple du monastère de Tergar pour des invités uniquement.
Gyalwang Karmapa, Jamgon Kongtrul Rinpoché et Gyaltsap Rinpoché présidaient le repas, à leur table, une chaise et un couvert était préparés symboliquement pour représenter Taï Sitou Rinpoché.
Les autres invités se composaient des rinpochés, des lamas ayant accomplis la retraite de trois ans – khempos, chötrimpas et umzes – des différents monastères Kagyu présents au Monlam, des représentants des nonneries, des labrangs de Taï Situpa et Gyaltsap Rinpoché, et des sponsors. C’est l’équipe de  cuisinier qui a préparé les repas de la sangha pendant le Monlam qui a assuré le buffet, un spectacle a été offert par les étudiants de l’école TCV Suja, qui ont présenté des danses et des chants traditionnels avec toute la fougue de leur jeunesse.
La réception avait pur but de mettre en relief la présentation du fac-similé d’un texte très rare à tous les monastères. Personne ne connaissait son existence – un commentaire des Six Yoga de Naropa par le 4° Gyaltsap Rinpoché, Dragpa Dundrup (1550-1617) – jusqu’à ce qu’une copie manuscrite de Mongolie soit offerte au 17° Gyalwang Karmapa. Elle est considérée comme la seule copie existante, et Sa Sainteté l’a  offerte à Gyaltsap Rinpoché.
Puis tous les participants se sont regroupés pour les photos avec Sa Sainteté.

Au cours des sessions de l’après-midi, Sa Sainteté a pris la parole deux fois, pour remercier les sponsors, et pour conclure.

Remerciements pour les sponsors.

Sa Sainteté a dit que le festival de prières du Kagyu Monlam n’est possible que grâce aux sponsors, à leur dévotion et leur générosité ; et que cette accumulation de mérites crée à son tour plus de conditions positives.
Les causes positives donnent des résultats positifs. Il y a deux sortes de conditions : extérieures et intérieures.
Le mécénat rempli les conditions extérieures. Elles sont importantes, mais si les conditions intérieures ne sont pas présentes, la paix de l’esprit ne le sera pas non plus. Par exemple, les membres de la sangha devraient avoir plus de conditions positives intérieures, afin de pouvoir les partager avec tous ceux qui participent aux prières.
Sa Sainteté a dit ensuite qu’il souhaitait remercier tous les sponsors, petits et grands, et particulièrement Mr N.Dorjee, secrétaire du Comité d’Organisation du Temple de Bodhgaya. En marque de gratitude, il a offert une écharpe et un médaillon du Karmapa Dusum Khyenpa à chacun des sponsors.

Discours de clôture.

Sa Sainteté a dit que comme il avait déjà beaucoup parlé les jours précédents, tout ce qu’il voulait exprimer était sa gratitude et dire merci. Il a dit qu’il était reconnaissant envers tous les moines, nonnes, lamas réincarnés, maîtres de retraites et  tous ceux qui s’étaient rassemblés ici à Bodhgaya. Et il a déclaré que le 29° Kagyu Monlam était un succès.
Mais, le bouddhisme tibétain traverse des temps difficiles. En cette époque de dégénération, nous devons garder une vision à long terme, ne pas penser seulement aux bénéfices du bouddhisme à court terme, mais  voir comment les enseignements du Bouddha pourront  être maintenus vivants.
Il est important que chacun considère comment il peut contribuer à la préservation du Dharma, et comment le Dharma peut être bénéfique pour le plus grand nombre d’êtres sensibles. Nous devons y  penser si nous voulons  que le Dharma demeure vivant.
Dans les Monlam précédents, j’avais parlé du végétarisme et de l’environnement. Il semble que tout le monde en ait pris conscience, et  je n’est pas besoin d’en reparler. Même si la situation n’est pas encore parfaite, il est encore possible de l’améliorer. Il en sera ainsi tant que nous n’aurons pas atteint le plein éveil.

Puis Gyalwang Karmapa a parlé de la gratitude que toute la lignée Karma Kagyu doit au 1er Karmapa Dusum Khyenpa. Il a aussi abordé un peu l’offrande de longue vie pour S.E Kenting Taï Situ Rinpoché et S.E. Gyaltsap Rinpoché . Les enseignements et la direction donnés par les grands maîtres sont extrêmement importants, car ils nous réveillent du sommeil de l’ignorance. C’est pourquoi nous devons leur souhaiter une longue vie, et souhaiter que leur vœux s’accomplissent.
Il a aussi exprimé sa gratitude à S.E. Jamgon Kongtrul Rinpoché d’avoir participer activement au Monlam et a demandé que nous fassions des prières pour que ses activités fleurissent. Et il a remercié Khenpo Lodro Donyo Rinpoché du monastère Bokar Ngedon Choling, tous les autres khenpos, les maîtres vajra, les maîtres de chants, venus participer au Kagyu Monlam.
Gyalwang Karmapa a expliqué  que s’ il avait pris la responsabilité des Kagyu Monlam depuis quelques années, c’est parce qu’il souhaitait poursuivre l’œuvre initiée par Kyabje Kalu Rinpoché et Kyabje Bokar Rinpoché. Il a dit qu’il espérait que la réincarnation de  Kyabje Boker Rinpoché viendrait bientôt et que ses activités fleuriraient.

Le Kagyu Monlam est devenu un festival de prières international, qui rassemble des personnes du monde entier. Il est difficile pour Gyalwang Karmapa de voyager à l’étranger, mais un tel rassemblement comble les aspirations des fondateurs qui souhaitaient que des personnes de plusieurs pays et parlant plusieurs langues se réunissent  afin de prier pour la paix, le bonheur et le bien-être de tous les êtres.

Presque 1000 personnes ont travaillé pour que ce 29° Kagyu Monlam soit mener à bien. Sans elles cela n’aurait pas été possible. Sa Sainteté a remercié spécialement ceux qui s’étaient occupés de l’environnement sur les différents sites et les avaient gardés propres, et tous ceux qui avaient travailler durement.

Avant les dernières prières et la dédicace, Gyalwang Karmapa a parlé des dédicaces et des mérites  accumulés pendant le Monlam. Il a dit qu’il souhaitait qu’ils soient tous dédiés au bonheur et au bien-être de tous les êtres, et  pour qu’ils vivent en paix et dans la stabilité.
Il a aussi pensé aux défunts de l’année précédente et a cité les noms de ceux qu’il connaissait personnellement.
Et finalement il a redit merci à tous ceux qui étaient venus et exprimé sa gratitude à l’Inde ( et particulièrement au Bihar) d’où nous avons reçu la lignée des enseignements. Comme le Tibet est aussi une source du Dharma, il souhaitait que toutes les personnes et les êtres divins qui résident au Tibet puissent être libres des conditions négatives. Il priait pour que toutes les aspirations des chefs des écoles du bouddhisme tibétains se réalisent, et que leurs activités se développent, et particulièrement que le 14° Dalaï Lama vive longtemps et en bonne santé.

Prières de conclusion et dédicaces.

Les photos et les vidéos parlent d’elles-même.
Comme chaque année, la session finale de l’après-midi a été l’occasion de continuelles prières d’aspiration et de dédicaces. Beaucoup de personnes avaient des khatag à agiter en vagues de bon augure, transformant le chapiteau du Monlam en un océan  rouge, doré et blanc.
Les prières finales d’aspiration étaient celles écrites par les maîtres de la lignée :
L’Aspiration de Milarepa
Le chant de Bon Augure de Marpa
Excellemment comme une Montagne d’Or de Gyalwa Drikungpa
L’Aspirraion pour que le Dharma Rayonne de Jowo Atisha
Le Bon Augure du Grand Camp du 7° Karmapa Chödrak Gyatso
Les Prières pour l’Accomplissement de la Vérité du 7° Karmapa et du 8° Karmapa Mikyo Dorje

Les participants souriaient sereinement en rangeant leurs sacs marrons et en quittant le chapiteau. Il n’y avait aucune bousculade, aucun signe d’impatience ou de mots durs échangés, comme cela peut se voir habituellement dans les foules. Environ 8000 moines, nonnes et laïcs attendaient patiemment de passer chacun leur tour par les portes pour rejoindre la route. Il semblait que pour un moment, dans la poussière volante de Bodhgaya Dewachen se soit manifesté.

Le Kagyu Monlam Chenmo s’est conclu le soir par la célébration du Marme Monlam. 

Galerie photos de l’évènement :
https://picasaweb.google.com/100292066864922974270/29thKagyuMonlamChenmoDay8

Enseignements :

La Compassion et la Véritable nature de l'Esprit

Le Guide de l'Environnement du Karmapa

Les 108 choses à faire pour l'environnement

Les déplacements du 17ème Gyalwang Karmapa

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le 19 mai 2008, dans la salle du Hammerstein Ballroom de New-york, le public était serré et enthousiaste : Tibétains, Chinois et Occidentaux, la plupart étaient disciples du précédent Karmapa. Le silence se fit plein de promesses, lorsque Dzogchèn Ponlop Rinpoché présenta le tant-attendu Karmapa Ogyen Trinley Dorjé…

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

La première visite de Sa Sainteté le 17ème Gyalwang Karmapa, Ogyèn Trinley Dorjé, aux Etats-Unis est un événement historique et une occasion à la fois joyeuse et mémorable pour ses nombreux étudiants et amis dans le monde occidental. Sa Sainteté, qui est à la tête de l’école Kagyu du bouddhisme tibétain, est largement reconnue comme étant un des plus grands Maîtres spirituels de notre temps…

La vie en Inde

La vie en Inde

L’arrivée du Karmapa à Dharamsala bénéficia d’une couverture médiatique extraordinaire dans la presse internationale : The Associated Press, Agence-France Press, The BBC, CNN, NBC, ABC, CBS, The Economist, Newsweek, Time, The New York Times, The Times of India, the Hindustan Times, et la plupart des autres médias du monde entier.