Accueil » Activités » 2 janvier, 2017

Voeux du Karmapa pour cette nouvelle année 2017

XVIIe Karmapa, Orgyèn Trinlé Dorjé

Les catastrophes naturelles, la guerre, les bouleversements politiques et la crise environnementale qui empire ont fait de 2016 une année difficile et qui a perturbé beaucoup de gens. En ce début de nouvelle année 2017, il me semble important de nous rappeler une fois encore que nous vivons dans un monde interconnecté ; c’est affaire de bon sens. Si nous posons un regard attentif sur notre propre vie, nous remarquons bien vite que notre existence dépend de la bonté des autres et de leur dur travail, et ceci même avant notre naissance. Si nous l’oublions, nous risquons de commettre de graves erreurs et de causer de nombreux problèmes, ce qui entraîne davantage de souffrance pour nous-même et pour les autres.

De même, nous ne devons pas rechercher le bonheur seulement pour nous-même. Le moi qui ne souhaite que son propre bonheur est dans l’erreur. D’un point de vue bouddhiste, ce moi n’existe d’ailleurs pas de la façon dont nous croyons qu’il existe. Quand nous nous voyons comme le centre de l’univers, c’est comme si nous étions enfermé dans une prison que nous avons nous-même construite ; ceci a un effet négatif et déformant sur toutes nos relations. Mais si nous réfléchissons à la façon dont les choses existent, alors nous comprenons qu’en essence il n’y a pas de différence entre nous et les autres. Ils sont une partie de nous-même et nous sommes une partie d’eux.

Le Bouddha a enseigné qu’ultimement, le seul vrai bonheur durable en ce monde vient quand on déplace notre attention de nous-même vers les autres. Quand nous souhaitons sincèrement le bonheur et le bien des autres et travaillons en ce sens, nous créons notre propre bonheur et donnons véritablement un sens à notre vie.

Shantidéva a très bien exprimé ceci dans le Chemin du Boddhisattva :

« Que je sois à tout moment, maintenant et toujours, un protecteur pour ceux qui sont sans protection, un guide pour ceux qui se sont égarés, un navire pour ceux qui ont un océan à traverser, un sanctuaire pour ceux qui sont en danger, une lampe pour ceux qui sont sans lumière, un lieu de refuge pour ceux qui n’ont pas d’abri, et un serviteur pour ceux qui sont dans le besoin. »

Je prie qu’au cours de l’année qui vient, nous trouvions le courage d’affronter tous les défis qui se présenteront, et que nos efforts permettent de voir le bonheur, la paix et le bien-être s’accroître partout dans le monde.

Final

Enseignements :

La Compassion et la Véritable nature de l'Esprit

Le Guide de l'Environnement du Karmapa

Les 108 choses à faire pour l'environnement

Les déplacements du 17ème Gyalwang Karmapa

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le 19 mai 2008, dans la salle du Hammerstein Ballroom de New-york, le public était serré et enthousiaste : Tibétains, Chinois et Occidentaux, la plupart étaient disciples du précédent Karmapa. Le silence se fit plein de promesses, lorsque Dzogchèn Ponlop Rinpoché présenta le tant-attendu Karmapa Ogyen Trinley Dorjé…

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

La première visite de Sa Sainteté le 17ème Gyalwang Karmapa, Ogyèn Trinley Dorjé, aux Etats-Unis est un événement historique et une occasion à la fois joyeuse et mémorable pour ses nombreux étudiants et amis dans le monde occidental. Sa Sainteté, qui est à la tête de l’école Kagyu du bouddhisme tibétain, est largement reconnue comme étant un des plus grands Maîtres spirituels de notre temps…

La vie en Inde

La vie en Inde

L’arrivée du Karmapa à Dharamsala bénéficia d’une couverture médiatique extraordinaire dans la presse internationale : The Associated Press, Agence-France Press, The BBC, CNN, NBC, ABC, CBS, The Economist, Newsweek, Time, The New York Times, The Times of India, the Hindustan Times, et la plupart des autres médias du monde entier.