Accueil » Confirmation

Confirmation

Confirmation par Sa Sainteté Le Dalaï Lama (juin 1992)

« En conformité avec la Lettre Testament, le garçon né l’année du bœuf-bois, (du calendrier tibétain), de Karma Döndrup, son père et de Loga, sa mère, est reconnu avec certitude comme la réincarnation du Seizième Karmapa. Avec toutes mes prières pour son bien-être et le succès de son activité sacrée. »

Le Dalaï Lama, le 30 juin 1992
(Traduction anglaise par Kaleun Tashi Wangdi)

Le Buktham Rinpoché de Sa Sainteté le Dalaï Lama

Le Buktham Rinpoché de Sa Sainteté le Dalaï Lama

Une fois que le dix-septième Karmapa fut localisé au Tibet, par l’équipe de recherche
de Tsourpou, le groupe monastique accompagna le jeune Karmapa au monastère de Karlek. Akong Rinpoché et Sherab Tarchin arrivèrent rapidement pour vérifier les informations du groupe de recherche.

Pendant ce temps, au monastère de Rumtek, au Sikkim, Son Eminence Tai Sitou Rinpoché et Son Eminence Gyaltsab Rinpoché attendaient les nouvelles des résultats de la recherche. Au début du mois de juin, ils se rendirent à Dharamsala pour informer le chef spirituel du Tibet, Sa Sainteté le Dalaï Lama, qu’un groupe de recherche s’était constitué pour chercher la réincarnation du Karmapa, à partir du testament sacré du seizième Karmapa, interprété par le conseil des détenteurs du siège. A Delhi, en chemin pour se rendre auprès Sa Sainteté le Dalaï Lama, ils parvinrent à contacter Tsourpou par un intermédiaire de Lhassa, et apprirent que l’incarnation de Sa Sainteté le 17ème Karmapa avait été retrouvée, en accord avec la lettre et des signes qui furent vérifiés, tels que le nom du père, de la mère, le lieu où résidait la famille, ainsi que des évènements de bon augure qui eurent lieu lors de la naissance. Sans attendre, ils partirent immédiatement pour Dharamsala afin de rencontrer Sa Sainteté le Dalaï Lama et d’en obtenir la confirmation de cette découverte.

Arrivés à Dharamsala, ils apprirent que Sa Sainteté le Dalaï Lama était partie au Brésil. Par l’intermédiaire du bureau administratif de Sa Sainteté à Dharamsala, leurs Eminences lui transmirent les informations qu’ils avaient rassemblées, tels que la lettre sacrée, la manière dont la recherche et l’enquête avaient été accomplies, un dessin du lieu de naissance, la prophétie de Gourou Rinpoché, et d’autres détails. En réponse à cela, Sa Sainteté transmit sa confirmation informelle en annonçant : « Il est approprié de reconnaître et de confirmer Apo Gaga comme la réincarnation du Seizième Karmapa ». A partir de cette confirmation, les chefs du groupe décidèrent de conduire Sa Sainteté Karmapa à Tsourpou.

(Extrait de la communication de Sa Sainteté le Dalaï Lama à propos de la découverte du dix-septième Karmapa.)

Après avoir considéré les preuves et avoir rencontré à plusieurs reprises Leurs Eminences Tai Sitou Rinpoché, Tsurphu Gyalstab Rinpoché et Shamar Rinpoché, Sa Sainteté le Dalaï Lama accorda le Buktham Rinpoché, qui est la notification officielle de l’accord du Dalaï Lama concernant  l’identité de Sa Sainteté le Dix-septième Karmapa.

Le Bureau du Dalaï Lama publia les détails spécifiques additionnels à l’identification le 23 juin 1992, comme suit :

Les éléments de l’identification personnelle du dix-septième Karmapa, indiqués par la lettre sacrée de prédiction laissée par le Seixième Karmapa, confirmés de façon cohérente par le groupe de recherche et approuvés formellement par Sa Sainteté le Dalaï Lama sont les suivants :

Nom de la réincarnation : Orgyèn Trinley alias Apo Gaga
Date et année de naissance : 26 juin 1985 (année du bœuf de bois)
Lieu de naissance : Village de Bakhor
Département : Lhatok
Région : Kham
Pays : Tibet (occupé)

Noms des parents :
Père : Karma Dondup Tashi
Mère : Loga

Lieu de résidence : Monastère de Tsourpou, Tibet

Notification formelle du Bureau Administratif de Sa Sainteté Le Dalaï Lama

Notification formelle du Bureau Administratif de Sa Sainteté Le Dalaï Lama

Lorsque l’heureuse confirmation de l’identité du nouveau Karmapa fut annoncée au monastère de Karlek, Akong Rinpoché et Shérab Tarchin remirent au Karmapa les robes et les bénédictions sacrées de « tru.sol », au nom de Tai Sitoupa et de Goshir Gyaltsabpa,  qui furent spécialement préparées en Inde au début de leur voyage. Selon la coutume, des offrandes  furent présentées aux parents du Karmapa exprimant ainsi la gratitude d’avoir pris soin de lui jusqu’au moment de sa découverte.

Peu de temps après, Sa Sainteté le 17ème Karmapa Orgyèn Trinley Dorjé se rendit avec sa suite au monastère de Tsourpou, la résidence traditionnelle des Karmapas.

Conseils de Sa Sainteté le Dalai Lama à Tai Sitou Rinpoché et à Gyaltsap Rinpoché

Sa Sainteté le Dalai Lama avec Tai Situ Rinpoché (à gauche) et Tsurphu Gyaltsab Rinpoché (à droite), lors d’une cérémonie à Dharamsala, conférant la confirmation finale de Sa Sainteté le Dix-septième Karmapa

Sa Sainteté le Dalai Lama avec Tai Situ Rinpoché (à gauche) et Tsurphu Gyaltsab Rinpoché (à droite), lors d’une cérémonie à Dharamsala, conférant la confirmation finale de Sa Sainteté le Dix-septième Karmapa

« Tai Sitou Rinpoché et Tsurphu Gyalsap Rinpoché, ainsi que d’autres personnes sont les garants de la recherche de la réincarnation du XVIe Gyalwang Karmapa, et j’en suis très heureux. Le Gyalwang Karmapa est le chef suprême des enseignements bouddhistes en général. C’est un lama remarquable du Tibet et particulièrement dans la tradition Kagyu de la lignée Karma Kamstang. Avoir retrouvé sa réincarnation est un immense bienfait pour le bouddhisme en général, de même que pour la lignée Kagyu. Je me réjouis de cela.

Un proverbe tibétain affirme : « Là où se trouve un grand dharma, se trouve un grand mara ». Il y a eu de légères tensions et quelques situations difficiles, mais cela est sans grande importance. Ce qui compte, c’est de se concentrer sur ce qui a une signification réelle et profonde. Jusqu’à présent, vous avez travaillé en gardant à l’esprit ce qui est le plus important et essentiel ; vous devez continuer en vous concentrant à ce qui est vital et crucial. De nos jours, de nombreuses personnes portent un vif intérêt pour les enseignements bouddhistes en général, et notamment pour la philosophie orientale, de même que pour les enseignements du bouddhisme tibétain, qui comprennent la tradition des soutras et des tantras. Dans le futur, il y aura davantage de personnes qui seront intéressées par cette voie. Les activités du précédent XVIe Gyalwang Karmapa se sont pleinement accomplies.

Il a planté les graines du dharma desquelles les enseignements du Bouddha se sont déployés. En ces temps, nous bouddhistes, suivons le même maître, le Bouddha Shakyamouni, et comptons parmi ses disciples. Nous devons maintenir de façon continue une vision pure et servir au mieux les enseignements, afin que les innombrables êtres puissent jouir des causes du bonheur. En général, nous prions afin que les enseignements bénéficient à tous les êtres sensibles. Si cela n’est pas réalisable tout de suite, aidons au moins les êtres humains de cette terre.

Ceci est très important. Ainsi donc, chacun d’entre nous doit faire de son possible pour ne pas causer de mal aux autres et parcourir le noble chemin de la paix. Je prie pour la longue vie de la précieuse réincarnation. Puisse son activité qui découle de la précédente incarnation du Gyalwang Karmapa, fleurir pour le bienfait des enseignements et des êtres. Puissent tous ses souhaits s’accomplir spontanément. Je vous adresse à tous mes Tashi Délek ! »

Le Dalai Lama, le 30 juin 1992, Dharamsala.

(Transcription et traduction anglaise d’un enregistrement sur cassette – Traduction française: kagyuoffice-fr.org)

Enseignements :

La Compassion et la Véritable nature de l'Esprit

Le Guide de l'Environnement du Karmapa

Les 108 choses à faire pour l'environnement

Les déplacements du 17ème Gyalwang Karmapa

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le 19 mai 2008, dans la salle du Hammerstein Ballroom de New-york, le public était serré et enthousiaste : Tibétains, Chinois et Occidentaux, la plupart étaient disciples du précédent Karmapa. Le silence se fit plein de promesses, lorsque Dzogchèn Ponlop Rinpoché présenta le tant-attendu Karmapa Ogyen Trinley Dorjé…

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

La première visite de Sa Sainteté le 17ème Gyalwang Karmapa, Ogyèn Trinley Dorjé, aux Etats-Unis est un événement historique et une occasion à la fois joyeuse et mémorable pour ses nombreux étudiants et amis dans le monde occidental. Sa Sainteté, qui est à la tête de l’école Kagyu du bouddhisme tibétain, est largement reconnue comme étant un des plus grands Maîtres spirituels de notre temps…

La vie en Inde

La vie en Inde

L’arrivée du Karmapa à Dharamsala bénéficia d’une couverture médiatique extraordinaire dans la presse internationale : The Associated Press, Agence-France Press, The BBC, CNN, NBC, ABC, CBS, The Economist, Newsweek, Time, The New York Times, The Times of India, the Hindustan Times, et la plupart des autres médias du monde entier.