Accueil » Activités » 18 juin, 2013

Le coeur noble

 

New Delhi, Habitat Center – le 18 juin 2013

Le dernier livre de Sa Sainteté Karmapa était le sujet de toutes les conversations de Delhi cette semaine où Aruna Roy, l’éminente activiste sociale en assurait la parution officielle. Le livre, dont le titre est  » Le Cœur est Noble : Changer le monde de l’Intérieur  » explore les questions les plus urgentes de notre époque, l’environnement, la crise, les règles  de consommation, les problèmes liés aux différences entre Homme et Femme, et plaide que chaque citoyen du monde a un rôle à jouer pour créer un avenir meilleur pour tous. Le lancement du livre s’est déroulé dans une salle comble au India Habitat Center où des personnalités aussi hautement reconnues que Rajiv Mehrotra, Pavan K. Varma et Vandana Shiva se sont également exprimées en soutien à cette nouvelle approche de la société que Sa Sainteté Karmapa met en relief dans son dernier livre.

Lors de son intervention en tant que principale invitée, Aruna Roy a dit: «  En tant qu’activiste sociale, j’ai été très intéressée de voir qu’une personnalité religieuse, qui est à la tête d’une institution religieuse, puisse faire écho aux mots et aux sentiments de quelqu’un comme moi. » Aruna Roy a dédié sa vie à travailler pour éliminer la pauvreté, elle est l’une des plus respectées des voix de l’Inde qui s’expriment au nom des plus démunis.

Aruna-Ji a poursuivi en citant un passage du livre concernant la famine  et elle a ajouté : « Si ce message pouvait s’infiltrer dans l’esprit de ceux qui gouvernent ce pays, alors l’Inde deviendrait sans doute rapidement un lieu différent pour les pauvres. »

«  J’ai tiré de ce livre beaucoup de choses. J’en ai tiré un sentiment de confiance. J’en ai tiré un sentiment de bien-être, et j’en ai tiré une impression de bénédiction. Si quelqu’un qui marche dans la voie spirituelle pense de cette façon, alors nous ne pouvons pas être dans l’erreur. Je veux donc remercier Sa Sainteté pour ce livre d’une telle importance. »

Pendant qu’Aruna Roy lançait ainsi officiellement la parution du livre, le Président de la Commission Nationale des Minorités, Wajabat Habibullah, également présent, a été invité sur l’estrade pour participer au dévoilement du livre lui-même.

L’orateur suivant fut Gyalwang Karmapa, qui a parlé de son but pour ce livre. « Dans mon livre, j’ai développé certains problèmes liés à notre société. J’espère pouvoir offrir quelques perspectives et inspirations auxquelles il sera possible de se référer pour les questions sociales, et pour les problèmes largement répandus dans le monde. J’espère aussi être en mesure d’apporter mon soutien et mes suggestions, en ce qui concerne la façon dont nous pouvons tous accroître et étendre notre capacité à être utiles au plus grand nombre d’êtres vivants possibles. »

Sa Sainteté Karmapa a ensuite parlé des thèmes majeurs de son livre. Il a souligné l’implication éthique de l’interdépendance, qui sous-tend la responsabilité partagée de travailler pour la justice sociale et la protection de l’environnement, basée sur tout ce que nous recevons de la société et de notre planète.

« Ce principe d’interdépendance présente un intérêt direct dans nos vies de consommateurs. Nous faisons des choix qui semblent individuels, mais qui portent en eux des implications qui se répercuteront sur toute la société à des niveaux bien plus vastes. »

Le message optimiste, mais néanmoins porteur de défi, est que chaque individu est responsable de rendre  le monde meilleur, et que même nos plus petites actions comptent et s’unissent pour créer de grands changements. Sa Sainteté nous rappelle également, que nous avons déjà en nous toutes les ressources qui nous permettent de nous engager joyeusement dans ce travail : nos nobles aspirations et notre capacité de compassion.

Pendant son allocution, Gyalwang Karmapa a dit:

«  Un sens salutaire de la responsabilité est celui qui est sincèrement motivé par un enthousiasme et une Joie volontaire d’accomplir ce qui est bon et sensé, de développer notre aptitude à vivre d’une façon authentiquement utile et bénéfique pour tous ceux qui nous entourent. »

Rajiv Mehrotra, le Secrétaire de la Fondation for Universal Responsability de Sa Sainteté le Dalaï Lama, et producteur de films documentaires très connu en tant que hôte d’une émission de la télévision publique indienne, a dit: « Le Cœur est Noble est une magnifique expression des idées de Sa Sainteté Karmapa. Bien que dans la 27ème année de son incarnation, il représente l’accumulation de 900 ans de sagesse. Il y a tant de sujets différents dans le livre, et bien que basés sur la philosophie bouddhiste, ils sont traités afin de répondre aux problèmes, aux idées et aux situations difficiles du monde actuel, ce qui les rend particulièrement accessibles. »

Vandana Shiva, une scientifique et féministe écologiste, dont l’organisation Navdanya est considérée sur le plan international comme un modèle d’activisme environnemental, a lu et commenté plusieurs passages du livre, et en particulier ce que Gyalwang Karmapa dit de ses propres sentiments pour la terre – non pas une grosse pierre morte, mais quelque chose de vivant, qui respire et donne constamment, dont la beauté fait naître un sentiment d’émerveillement et de gratitude.

Vandana Shiva a dit: «  Ma vie a été inspirée exactement par ces sensations de beauté qui se sont traduites par la quête de la vérité, dans la science et les recherches. »

Elle a aussi parlé avec émotion des passages concernant la question des femmes, l’environnement, la consommation et l’avidité. En se tournant vers Gyalwang Karmapa elle a dit: «  Comme vous l’avez exprimé, le sexe semble définir notre place dans le monde, mais ce n’est qu’un concept. Juste une idée. Et vous l’avez si bien et si joliment déconstruit. Gandhi également disait quotidiennement dans ses prières – rendez-moi plus féminin! » Puis quittant les problèmes de l’identité Homme-Femme, elle a repris le passage où Sa Sainteté parle des dommages causés par la fabrication des identités comme réelles dans son chapitre sur les relations entre les êtres, et elle a ajouté: « De même qu’il y a interdépendance dans le monde, ces identités fluides font partie de ce dont nous avons tant besoin, parce que ce ne sont pas des identités fixes mais morcelées qui sont derrière tant de violence dans nos propres sociétés.»

Puis après avoir lu un passage concernant la consommation, Vandana Shiva a ajouté: « Vos enseignements seraient grandement utiles et bénéfiques à la jeunesse indienne, si attirée par la consommation, et à un si haut degré. » Elle a conclu son discours véhément en disant: «  Merci, Votre sainteté, pour ce très beau cadeau. Nous avions besoin de quelque chose qui relierait nos valeurs et mouvements les plus profonds aux défis qui nous attendent en Inde et dans le monde. »20130618-book-launch-

L’illustre intervenant suivant fut Pavan K. Varma, un important diplomate et auteur renommé pour ses analyses pertinentes de l’identité et de la culture indiennes. Il est actuellement le conseiller culturel du Premier Ministre du Bihar, Nitish Kumar. Ses commentaires se sont portés sur la capacité du livre à conduire les lecteurs d’une vague spiritualité vers un sentiment de compassion et à partir de là, vers la conscience et l’action.

« La spiritualité doit nourrir la compassion et la compassion doit éveiller la conscience, la capacité de voir autour de vous avec un œil compatissant. Puis cela doit mener à l’action. Une action nécessite une direction. C’est donc une progression linéaire – spiritualité, compassion, conscience, action. Et l’action doit se faire dans la bonne direction, pour la bonne priorité, dans la région qui concerne les gens et qui importe le plus… donc la direction doit venir et encore une fois votre livre est un indicateur.

En conclusion il a dit: «  Votre Sainteté, je suis sûr que votre livre inspirera les gens… et j’espère qu’ils en retiendront ce message – nous avons tous un rôle à jouer dans la création d’un monde meilleur. »

Caroline Newbury, vice-présidente de Random House India, et représentante de Shambala Publications, l’éditeur du livre a dit: «  Le Cœur est Noble donne une vision pour une communauté mondiale basée sur la compassion. C’est un livre qui éclaire remarquablement, qui fait réfléchir, mais qui est aussi très pratique et développe l’idée d’interdépendance en présentant la façon dont nous pouvons mettre en place des actions sociales dans notre vie, à travers des moyens simples, facilement incorporables dans nos choix quotidiens et qui changeront le monde autour de nous… Shambala est très honoré de publier le livre de Sa Sainteté. »

Rajiv Mehrotra a pris une dernière fois la parole pour conclure cet événement en disant « Karmapa termine son livre avec le passage suivant, et c’est sans doute le moyen le plus approprié de finir la soirée:

« J’ai dit auparavant que nous pouvons faire des autres les gardiens de ce qui est précieux pour nous, lorsque j’ai parlé de mon souhait de laisser la lune garder mon amour. Comme la lune garde l’amour que j’ai pour vous, lorsque vous verrez la lune vous pourrez vous en souvenir et vous laisser inspirer. Si ce que j’ai dit ici a du sens pour vous, vous pouvez demander à la lune de le garder pour vous. Vous pouvez demander aux étoiles de le garder pour vous. Lorsque vous regarderez la lune et les étoiles, j’espère que vous vous souviendrez des pensées et de l’amour que j’ai partager ici avec vous. »

« Votre Sainteté, je peux vous assurer que ces pensées et ces sentiments, et le pouvoir de qui vous êtes et de la compassion que vous manifestez ont été pour nous source de transformation et d’expérience, nous vous en sommes profondément reconnaissants. »

Enseignements :

La Compassion et la Véritable nature de l'Esprit

Le Guide de l'Environnement du Karmapa

Les 108 choses à faire pour l'environnement

Les déplacements du 17ème Gyalwang Karmapa

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le 19 mai 2008, dans la salle du Hammerstein Ballroom de New-york, le public était serré et enthousiaste : Tibétains, Chinois et Occidentaux, la plupart étaient disciples du précédent Karmapa. Le silence se fit plein de promesses, lorsque Dzogchèn Ponlop Rinpoché présenta le tant-attendu Karmapa Ogyen Trinley Dorjé…

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

La première visite de Sa Sainteté le 17ème Gyalwang Karmapa, Ogyèn Trinley Dorjé, aux Etats-Unis est un événement historique et une occasion à la fois joyeuse et mémorable pour ses nombreux étudiants et amis dans le monde occidental. Sa Sainteté, qui est à la tête de l’école Kagyu du bouddhisme tibétain, est largement reconnue comme étant un des plus grands Maîtres spirituels de notre temps…

La vie en Inde

La vie en Inde

L’arrivée du Karmapa à Dharamsala bénéficia d’une couverture médiatique extraordinaire dans la presse internationale : The Associated Press, Agence-France Press, The BBC, CNN, NBC, ABC, CBS, The Economist, Newsweek, Time, The New York Times, The Times of India, the Hindustan Times, et la plupart des autres médias du monde entier.