Voeux du Karmapa pour cette nouvelle année 2017

XVIIe Karmapa, Orgyèn Trinlé Dorjé Les catastrophes naturelles, la guerre, les bouleversements politiques et la crise environnementale qui empire ont fait de 2016 une année difficile et qui a perturbé beaucoup de gens. En ce début de nouvelle année 2017, il me semble important de nous rappeler une fois encore que nous vivons dans un [...]

Initiation, réflexion, puis chants et danses pour compléter la journée

10 décembre 2016 – Monastère de Shérabling, Baijnath, Himachal Pradesh, Inde Les cérémonies d’aujourd’hui se déroulent dans l’immense salle du nouveau shedra (collège monastique) de Shérabling, où le trône du Karmapa a été installé devant une magnifique statue du Bouddha, en préparation pour l’initiation qu’il va conférer. La salle est claire, la lumière pénètre par [...]

Gourou Rinpoché et le Gyalwang Karmapa sont honorés à Palpoung Shérabling

9 décembre 2016 – Upper Bhattu, Baijnath, HP, Inde Aux premières heures de ce jour de Gourou Rinpoché, la sangha s’est réunie dans le temple à 2 heures du matin pour pratiquer les Huit Chapitres du dixième jour. ‘Le dixième jour’ renvoie au dixième jour du mois consacré à Gourou Rinpoché, et les ‘Huit Chapitres’ [...]

Visite historique du Gyalwang Karmapa au monastère de Palpung Sherabling

8 décembre 2016 – Upper Bhattu, Baijnath, HP, Inde Depuis son arrivée en Inde en 2000, le Gyalwang Karmapa a dû attendre près de 17 ans pour rendre visite à Kènting Taï Sitou Rinpoché dans son monastère tout proche  de Palpoung Sherabling. Pour célébrer cette occasion spéciale, c’est dans un esprit festif qu’une foule de [...]

Bienvenue :

Le Site Officiel Français de Sa Sainteté le XVIIe Karmapa Orgyèn Trinley Dorjé, Chef spirituel et détenteur de la lignée Karma Kagyu, vous invite à découvrir la Biographie détaillée du XVIIe Karmapa - depuis sa reconnaissance au Tibet jusqu’à son arrivée en Inde - ses innombrables Activités, la riche Histoire de sa Lignée, ainsi que ses précieux Enseignements parmi tant d’autres.

Dédié à la longue vie et au déploiement de l’activité du XVIIe Karmapa

Activités récentes :

Voeux du Karmapa pour cette nouvelle année 2017

2 janvier, 2017
Voeux du Karmapa pour cette nouvelle année 2017

XVIIe Karmapa, Orgyèn Trinlé Dorjé

Les catastrophes naturelles, la guerre, les bouleversements politiques et la crise environnementale qui empire ont fait de 2016 une année difficile et qui a perturbé beaucoup de gens. En ce début de nouvelle année 2017, il me semble important de nous rappeler une fois encore que nous vivons dans un monde interconnecté ; c’est affaire de bon sens. Si nous posons un regard attentif sur notre propre vie, nous remarquons bien vite que notre existence dépend de la bonté des autres et de leur dur travail, et ceci même avant notre naissance. Si nous l’oublions, nous risquons de commettre de graves erreurs et de causer de nombreux problèmes, ce qui entraîne davantage de souffrance pour nous-même et pour les autres.

De même, nous ne devons pas rechercher le bonheur seulement pour nous-même. Le moi qui ne souhaite que son propre bonheur est dans l’erreur. D’un point de vue bouddhiste, ce moi n’existe d’ailleurs pas de la façon dont nous croyons qu’il existe. Quand nous nous voyons comme le centre de l’univers, c’est comme si nous étions enfermé dans une prison que nous avons nous-même construite ; ceci a un effet négatif et déformant sur toutes nos relations. Mais si nous réfléchissons à la façon dont les choses existent, alors nous comprenons qu’en essence il n’y a pas de différence entre nous et les autres. Ils sont une partie de nous-même et nous sommes une partie d’eux.

Le Bouddha a enseigné qu’ultimement, le seul vrai bonheur durable en ce monde vient quand on déplace notre attention de nous-même vers les autres. Quand nous souhaitons sincèrement le bonheur et le bien des autres et travaillons en ce sens, nous créons notre propre bonheur et donnons véritablement un sens à notre vie.

Shantidéva a très bien exprimé ceci dans le Chemin du Boddhisattva :

« Que je sois à tout moment, maintenant et toujours, un protecteur pour ceux qui sont sans protection, un guide pour ceux qui se sont égarés, un navire pour ceux qui ont un océan à traverser, un sanctuaire pour ceux qui sont en danger, une lampe pour ceux qui sont sans lumière, un lieu de refuge pour ceux qui n’ont pas d’abri, et un serviteur pour ceux qui sont dans le besoin. »

Je prie qu’au cours de l’année qui vient, nous trouvions le courage d’affronter tous les défis qui se présenteront, et que nos efforts permettent de voir le bonheur, la paix et le bien-être s’accroître partout dans le monde.

Final

Initiation, réflexion, puis chants et danses pour compléter la journée

10 décembre, 2016
Initiation, réflexion, puis chants et danses  pour compléter la journée

10 décembre 2016 – Monastère de Shérabling, Baijnath, Himachal Pradesh, Inde

Les cérémonies d’aujourd’hui se déroulent dans l’immense salle du nouveau shedra (collège monastique) de Shérabling, où le trône du Karmapa a été installé devant une magnifique statue du Bouddha, en préparation pour l’initiation qu’il va conférer. La salle est claire, la lumière pénètre par les fenêtres latérales et illumine les thangkas du Rosaire d’Or accrochées de chaque côté de l’allée centrale. C’est par là qu’entre Sa Sainteté dans une procession formelle et il prend place face à l’autel spécialement installé pour l’initiation. … Lire la suite

Gourou Rinpoché et le Gyalwang Karmapa sont honorés à Palpoung Shérabling

9 décembre, 2016
Gourou Rinpoché et le Gyalwang Karmapa sont honorés à Palpoung Shérabling

9 décembre 2016 – Upper Bhattu, Baijnath, HP, Inde

Aux premières heures de ce jour de Gourou Rinpoché, la sangha s’est réunie dans le temple à 2 heures du matin pour pratiquer les Huit Chapitres du dixième jour. ‘Le dixième jour’ renvoie au dixième jour du mois consacré à Gourou Rinpoché, et les ‘Huit Chapitres’ aux étapes de la pratique (les préliminaires, les offrandes, la récitation de mantra, etc.). Dans le calendrier tibétain, cette année est l’année du Singe-Feu et elle est considérée comme très auspicieuse, Gourou Rinpoché étant né une année Singe.  … Lire la suite

Visite historique du Gyalwang Karmapa au monastère de Palpung Sherabling

8 décembre, 2016
Visite historique du Gyalwang Karmapa au monastère de Palpung Sherabling

8 décembre 2016 – Upper Bhattu, Baijnath, HP, Inde

Depuis son arrivée en Inde en 2000, le Gyalwang Karmapa a dû attendre près de 17 ans pour rendre visite à Kènting Taï Sitou Rinpoché dans son monastère tout proche  de Palpoung Sherabling. Pour célébrer cette occasion spéciale, c’est dans un esprit festif qu’une foule de gens s’est déplacée de toute la région himalayenne et aussi de l’étranger. … Lire la suite

Le Gyalwang Karmapa revient en Arunachal Pradesh 400 ans plus tard

2 décembre, 2016
Le Gyalwang Karmapa revient en Arunachal Pradesh  400 ans plus tard

28 novembre – 2 décembre 2016 – West Kameng, Arunachal Pradesh, Inde

Après avoir longé toute la chaîne de l’Himalaya – depuis sa résidence temporaire en Himachal Pradesh à l’ouest jusqu’aux sommets orientaux – le Gyalwang Karmapa a fait un voyage historique en Arunachal Pradesh. Il a une connexion de plusieurs siècles avec cette belle région aux sommets élevés, et avec les pratiquants bouddhistes. … Lire la suite

Peinture, médecine et Deer Park : le Gyalwang Karmapa visite la colonie tibétaine de Bir

20 novembre, 2016
Peinture, médecine et Deer Park : le Gyalwang Karmapa visite la colonie tibétaine de Bir

20 novembre 2016 – Bir, Himachal Pradesh, Inde

Après le repas de midi à l’Institut Dzongsar Khyèntsé Cheukyi Lodreu, le Gyalwang Karmapa et Khyabjé Dzongsar Khyèntsé se rendent à la colonie tibétaine de Bir, qui se trouve tout proche. Ils s’arrêtent d’abord à une exposition de peintures dans le style Karma Gardri (le Grand campement du Karmapa). … Lire la suite

Connexions entre les lignées Karmapa et Khyèntsé : le Gyalwang Karmapa remet les diplômes de Khènpo à l’Institut Dzongsar Khyèntsé Cheukyi Lodreu

20 novembre, 2016
Connexions entre les lignées Karmapa et Khyèntsé :  le Gyalwang Karmapa remet les diplômes de Khènpo à l’Institut Dzongsar Khyèntsé Cheukyi Lodreu

 

20 novembre 2016 – Chauntra, HP – Inde

En ce jour auspicieux qui marque la descente du Bouddha du royaume de Tushita – qui est l’un des quatre jours de fête bouddhistes – le Gyalwang Karmapa s’est rendu dans la matinée à l’Institut Dzongsar Khyèntsé Cheukyi Lodreu pour remettre leur diplôme à quatre nouveaux khènpos (professeurs et futurs abbés). … Lire la suite

Comment pratiquer au 21ème siècle ?

11 novembre, 2016
Comment pratiquer au 21ème siècle ?

11-13 novembre 2016 – New Delhi, Inde

Les récents enseignements que le Gyalwang Karmapa a donnés à New Delhi portaient sur la divinité du nom d’Akshobhya ou Mitroukpa en tibétain (l’inébranlable). Les deux premiers jours, le Karmapa a présenté la lignée de pratique d’Akshobhya et a raconté comment il a atteint l’éveil complet. Le troisième jour, il a conféré l’initiation. Il y a eu également un temps pour les questions-réponses.  … Lire la suite

Sa Sainteté le Gyalwang Karmapa rend un dernier hommage au Kudung de Sa Sainteté Jigdral Dagchen Rinpoché

10 novembre, 2016
Sa Sainteté le Gyalwang Karmapa rend un dernier hommage au Kudung de Sa Sainteté Jigdral Dagchen Rinpoché

10 novembre 2016 – Chhattarpur, New Delhi, Inde

Sa Sainteté le Gyalwang Karmapa est venu rendre un dernier hommage. Il a été accueilli par tous les membres de la famille Sakya et par des centaines de gens venus assister aux cérémonies. A son arrivée, le Karmapa s’est rendu directement dans le temple où se trouve le Kudung et a offert une écharpe de cérémonie ainsi que des prières. Ensuite, Sa Sainteté le Karmapa a rencontré Sa Sainteté le Sakya Trizin au monastère, où ils ont passé un long moment à converser, avant que le Karmapa ne reparte pour son hôtel à Delhi.  … Lire la suite

La langue pour lien et l’unité pour futur : le Gyalwang Karmapa s’exprime au 56e anniversaire du TCV

23 octobre, 2016
La langue pour lien et l’unité pour futur : le Gyalwang Karmapa s’exprime au 56e anniversaire du TCV

23 octobre 2016 – Upper TCV, Dharamsala, Inde

Par une belle journée ensoleillée, plus d’un millier de Tibétains se sont rassemblés pour célébrer le 56e anniversaire de Upper TCV (‘Village des enfants tibétains’) à Dharamsala. Sa Sainteté le Gyalwang Karmapa est l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture des trois jours de festivités qui proposeront des représentations culturelles tibétaines, des expositions d’art, des débats et une rencontre d’athlétisme. … Lire la suite

Conclusion des trois jours de visite du Gyalwang Karmapa au TCV : la question cruciale de l’unité tibétaine

12 octobre, 2016
Conclusion des trois jours de visite du Gyalwang Karmapa au TCV : la question cruciale de l’unité tibétaine

12 octobre 2016 – École du TCV, Upper Dharamsala

Cet après-midi, le Gyalwang Karmapa célèbre le dernier jour de sa visite de trois jours au TCV par une initiation de longue vie, une transmission scripturaire des Vingt-et-une louanges de Tara, et un exposé au ton direct sur la situation de la communauté tibétaine.

Il parle d’abord de l’attitude générale qu’on a souvent envers les initiations de longue vie. De nombreux rituels ont pour fonction de prolonger la vie, tels qu’une initiation, une sadhana, libérer des vies, racheter des vies ou faire appel à la force de vie. Le Karmapa explique : « Cependant, pour avoir une longue vie, nous devons en créer les conditions positives, aussi bien intérieurement qu’extérieurement. Il nous faut veiller à notre santé physique. Les textes de médecine tibétaine parlent longuement de l’importance du régime, du cycle du sommeil et de l’exercice. Si nous sommes attentif à ces conditions physiques, celles-ci seront un moyen de prolonger notre vie. De plus, les conditions intérieures ou mentales associent une intention bonne et un esprit spacieux et joyeux. »

2016.10.12

Le Karmapa raconte : « Il y a quelques années en Angleterre, on a demandé à un millier de personnes qui avaient 100 ans ou plus ‘À quoi attribuez-vous votre longévité ?’ Nombre d’entre eux ont répondu :’À un esprit détendu et joyeux’. Donc, pour avoir une longue vie, il nous faut remplir deux conditions : prendre soin de notre santé physique et garder l’esprit spacieux et joyeux. En plus, si nous sommes bouddhistes, nous recevons des initiations de longue vie et faisons des pratiques de longue vie. »

« Beaucoup de gens pensent que le but ultime des initiations de longue vie est simplement d’allonger leur vie. Mais ce n’est pas le cas. » Le Karmapa explique alors les catégories habituelles des trois types d’individus – inférieurs, moyens et supérieurs – et les pratiques qui leur sont liées. « Quel que soit l’enseignement du Bouddha que nous pratiquions, il n’y en a pas un qui ne fasse partie des pratiques des trois types d’individus. Les trois types d’individus aspirent respectivement à une renaissance dans les mondes supérieurs, à la libération du samsara et à l’omniscience. Le premier type cherche à obtenir les plaisirs des mondes supérieurs et pratiquent en ce sens. Le second type pratique pour atteindre le niveau de la libération ou nirvana. Et le troisième type pratique pour atteindre l’omniscience, le niveau de l’état de bouddha. »

« Ainsi, même les pratiquants bouddhistes du niveau le plus bas ont un but en lien avec leur vie future : une renaissance dans les mondes supérieurs. Beaucoup de gens, néanmoins, reçoivent une initiation de longue vie ou font une pratique de longue vie mais ne se préoccupent que de cette vie : ils souhaitent vivre longtemps et être libres de la souffrance. En fait, ceci n’est pas vraiment bouddhiste. Les bouddhistes devraient pouvoir envisager le futur dans l’optique de leurs vies futures. Si c’est le cas, alors seulement est-on un pratiquant du dharma et un vrai bouddhiste. »

Le Karmapa poursuit : « La longue vie dont nous avons besoin est une longue vie dont l’essence a du sens. Pour que ce soit le cas, cela ne doit pas être pour nous seul, mais pour tous les êtres dont nous respectons la vie, une vie à laquelle nous accordons de la valeur. » Il évoque les nombreuses personnes qui deviennent végétariennes grâce aux conseils de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, et les divers mouvements ou associations qui encouragent à arrêter de manger de la viande. « En somme, être végétarien revient à s’engager dans la pratique de libérer des vies. Nous souhaitons une longue vie, sans obstacles, et nous voulons éviter le mal ; c’est également ce que souhaitent tous les êtres. Ne l’oublions pas. » Sur ces paroles, le Karmapa conclut cette partie de son intervention consacrée à l’initiation de longue vie.

Le Karmapa aborde ensuite la situation du peuple tibétain dans son ensemble. Beaucoup de membres de la communauté en exil partent à l’étranger, et quelques uns retournent au Tibet. En outre, le nombre de Tibétains qui arrivent du Tibet est bien moindre qu’auparavant, et donc, la population de la communauté en exil décroît. Le Karmapa suggère : « Pour cette raison, nous, Tibétains, devons bien réfléchir à notre situation, d’autant plus qu’actuellement nous traversons de terribles épreuves, uniques dans l’histoire tibétaine. »

« Nous devons donc tous nous rassembler. Les gens des trois provinces (l’Utsang, l’Amdo, et le Kham) devraient s’unir. Notre loyauté doit être envers le peuple tibétain tout entier, car nous sommes confrontés à des difficultés inconnues auparavant. » Le Karmapa note qu’il y a malgré tout de l’espoir grâce au leadership de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, et aussi, et c’est très important, « notre famille – les Tibétains du Tibet – est une grande famille, altruiste et courageuse, et sur cette base, tous les Tibétains peuvent s’unir. Les trois provinces et les principales lignées du dharma ne devraient pas se diviser : elles peuvent faire corps et ce serait un de nos plus grands succès. »

Le Karmapa ajoute que cette tâche serait difficile pour une seule personne ; elle requiert que tous les Tibétains travaillent ensemble. « Le peuple tibétain tout entier forme une vaste base dont dépend ce qui se produira à l’avenir ; il est donc essentiel de garder cette attitude d’unité fermement ancrée dans nos esprits. Quoi qu’il arrive, ce qu’il nous faut, c’est la force de l’unité qui jamais ne faiblit, la constance de notre détermination et la stabilité de l’esprit. Alors seulement, pourrons-nous espérer une amélioration dans le futur. »

« Jusqu’à ce jour, nous avons placé notre confiance et tous nos espoirs en Sa Sainteté le Dalaï-Lama. Et, pour le dire sans fioritures, nous avons mis toute la responsabilité sur le dos d’une seule personne. Nous pensons qu’il veillera sur nous avec compassion ; par contre, ce que nous-même devrions faire n’est pas très clair. Nous mettons notre espoir en le futur et continuons à y croire mais nous ne serons pas toujours ensemble. Nous voici arrivés à un moment dans notre histoire où chacun d’entre nous doit se montrer capable et fort dans ce qu’il entreprend. Chacun de nous doit assumer sa part de responsabilité et avoir une réflexion claire. C’est un point essentiel. »

Le Karmapa nous encourage vivement à réfléchir aux enseignements de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, au lieu de nous livrer aux commérages et aux discussions mondaines. Nous devons réfléchir aux points clés qu’il a mentionnés. Le Karmapa poursuit : « Quand nous pratiquons, il nous faut aussi avoir recours à l’analyse en utilisant les différents critères expliqués par le Bouddha : l’intention des enseignements et son fondement ou le sens provisoire et le sens définitif. Ainsi, nous accèderons à l’esprit du Bouddha, authentique et sans erreur. En résumé, nous tous devons prendre nos responsabilités et développer la clarté de notre pensée. »

Le Karmapa remarque : « Comme l’atteste l’histoire tibétaine, nous pouvons constater que le conflit entre les différentes écoles du bouddhisme n’a conduit qu’au déclin, jamais à une évolution positive. » Il rappelle une prophétie qui dit que la destruction des enseignements du Bouddha ne viendra pas d’une cause extérieure mais de dissensions internes entre ceux qui détiennent les enseignements.

Il rappelle à l’assemblée : « Les enseignements que nous, Tibétains, avons aujourd’hui sont tous les enseignements du Bouddha Shakyamouni. D’un point de vue ultime, les quatre écoles tibétaines – Sakya, Gelouk, Kagyu et Nyingma -se ressemblent ; il n’y a que quelques différences mineures dans le langage utilisé et la façon d’expliquer la vue, la méditation et la conduite. Toutes les écoles enseignent la vue de la compassion et de la vacuité ; les seules différences résident dans la manière de les expliquer et les lignées des lamas. Pour toutes ces raisons, le Karmapa ajoute : « Il est d’une importance cruciale que nous développions un respect mutuel et une vision pure les uns envers les autres. En bref, nous devons établir des liens harmonieux, dans l’unité. »

 

Le Karmapa conclut : « Je suis très heureux d’avoir eu cette occasion d’établir une connexion du dharma avec l’ensemble des professeurs, du personnel et des élèves de l’école, et aussi avec les gens des alentours. Je remercie très sincèrement tous ceux qui ont aidé à préparer et à organiser ces trois jours ; je prie pour que vous ayez une longue vie, que vous n’ayez pas de maladie, et que vous puissiez atteindre vos objectifs en accord avec le dharma. »

Devenir une bonne personne

11 octobre, 2016
Devenir une bonne personne

11 octobre 2016 – TCV Upper Dharamsala, Inde

Le Gyalwang Karmapa commence sa deuxième journée au TCV par une circumambulation du temple tout en faisant tourner les moulins à prières, puis il échange quelques mots avec les professeurs et le personnel.  … Lire la suite

Qu’est ce que la vraie compassion ?

10 octobre, 2016
Qu’est ce que la vraie compassion ?

10 octobre 2016 – Upper TCV, Dharamsala, Inde

Cet après-midi, le Gyalwang Karmapa rencontre les mères d’accueil du Village des enfants tibétains de Upper Dharamsala, dans un cadre plus informel. Ce sont elles qui ont la charge quotidienne de s’occuper des enfants qui vivent dans différentes  maisons, avec une trentaine d’enfants et une mère d’accueil pour chaque maison. Le Karmapa commence son intervention en remarquant que ce qu’il va dire, elles le savent déjà toutes.

… Lire la suite

Établir des liens avec la jeune génération de Tibétains

10 octobre, 2016
Établir des liens avec la jeune génération de Tibétains

10 octobre 2016 – Village des enfants tibétains, Upper Dharamsala, Inde

Récemment, le Gyalwang Karmapa a passé trois jours à l’école du Village des enfants tibétains (TCV), à Upper Dharamsala, afin d’établir des liens plus étroits avec les élèves et leurs professeurs, et voir aussi comment ils vivent et étudient. Quand il est arrivé, le matin du 1er jour, il a été salué par les professeurs et les élèves avec leurs khatas, rangés en longues files ; puis il a été escorté jusqu’au hall principal par les responsables de l’école, dont M. Ngodup Wangdue, le directeur, et M. Namdol Tashi, le principal.  … Lire la suite

De l’importance de cultiver amour et compassion

5 octobre, 2016
De l’importance de cultiver amour et compassion

5 octobre 2016 – Suja, Himachal Pradesh

Le Gyalwang Karmapa est l’invité d’honneur de l’école de Suja, qui célèbre ce jour particulier qu’on appelle ‘Tibet, mon pays’. Cet événement, qui remonte aux années 1990, est très important pour les écoles du TCV (Tibetan Children’s Village = Village des enfants tibétains) ; c’est l’occasion de rendre hommage à la culture du Tibet, une culture riche et unique, et d’encourager sa préservation grâce à une série de manifestations et d’activités variées. … Lire la suite

Enseignements :

La Compassion et la Véritable nature de l'Esprit

Le Guide de l'Environnement du Karmapa

Les 108 choses à faire pour l'environnement

Les déplacements du 17ème Gyalwang Karmapa

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le retour de Karmapa aux U.S.A.

Le 19 mai 2008, dans la salle du Hammerstein Ballroom de New-york, le public était serré et enthousiaste : Tibétains, Chinois et Occidentaux, la plupart étaient disciples du précédent Karmapa. Le silence se fit plein de promesses, lorsque Dzogchèn Ponlop Rinpoché présenta le tant-attendu Karmapa Ogyen Trinley Dorjé…

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

Présentation du Karmapa aux Etats-Unis par Dzogchèn Ponlop Rinpoché, Principal organisateur de la venue du Karmapa aux Etats-Unis en 2008

La première visite de Sa Sainteté le 17ème Gyalwang Karmapa, Ogyèn Trinley Dorjé, aux Etats-Unis est un événement historique et une occasion à la fois joyeuse et mémorable pour ses nombreux étudiants et amis dans le monde occidental. Sa Sainteté, qui est à la tête de l’école Kagyu du bouddhisme tibétain, est largement reconnue comme étant un des plus grands Maîtres spirituels de notre temps…

La vie en Inde

La vie en Inde

L’arrivée du Karmapa à Dharamsala bénéficia d’une couverture médiatique extraordinaire dans la presse internationale : The Associated Press, Agence-France Press, The BBC, CNN, NBC, ABC, CBS, The Economist, Newsweek, Time, The New York Times, The Times of India, the Hindustan Times, et la plupart des autres médias du monde entier.